• Wix Facebook page
  • Instagram Social Icon

© 2019 by l'Explographe / IDEA-ACCIO SL - Ed Freixe 2-2 - AD300 Ordino - Andorre

L'Explographe compense le bilan carbone de tous ses séjours en plantant des arbres. Voici pourquoi et comment.

L’Accord de Paris signé en novembre 2015 lors de la COP21 devait représenter une avancée majeure dans la lutte contre les changements climatiques. Malheureusement, les engagements des Etats demeurent à ce jour insuffisants à satisfaire l’objectif principal du texte : contenir d’ici à 2100 le réchauffement climatique moyen « nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et en poursuivant l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels ». Pour atteindre l’objectif, les scientifiques estiment que les émissions mondiales nettes de CO2 d’origine humaine doivent être réduites d’environ 45 % d’ici à 2030 (par rapport aux niveaux de 2010), et qu’un « bilan nul » des émissions devra être atteint autour de 2050, ce qui signifie que les émissions restantes devraient être compensées en éliminant du CO2 de l’atmosphère. Pour relever cette ambition, la forêt se révèle une alliée de taille.

 

Chez L'Explographe, nous avons depuis nos débuts essayé de mettre en place des séjours avec une empreinte carbone limitée, notamment en réduisant la zone dans laquelle la plupart de nos activités se déroulent et en investissant dans une infrastructure locale (maison, véhicule) pour réduire nos propres déplacements. Toutefois, les déplacements de nos clients continuent de générer des émissions de CO2, puisqu’il n’est pas possible d’aller faire un séjour en Islande sans prendre l’avion (le trajet en ferry + voiture est encore plus polluant) ni de se déplacer sans véhicule sur place.

A partir du 1er Janvier 2020, nous souhaitons que le bilan carbone de tous les séjours L'Explographe soit compensé à 100% (vol international et trajets sur place, guides et clients). Ainsi, pour chaque séjour nous calculerons un bilan carbone complet et les émissions seront compensées par des actions de reforestation, ce qui constitue aujourd’hui la meilleure stratégie climatique. Ainsi, 10 à 12 arbres en moyenne seront plantés en Europe par Reforest’Action pour chaque inscription à l’un de nos séjours à partir de cette date.

 

Concrètement, lorsqu’un client décidera de s’inscrire à un séjour L'Explographe, nous lui proposerons de compenser son bilan carbone pour une somme d’environ 30 à 40 euros en fonction de son lieu de départ et du séjour choisi. Mais cette participation financière ne sera pas une obligation pour le client. Pour ceux qui décideront de ne pas compenser leur voyage, nous prendrons cette dépense à notre charge, afin que dans tous les cas, toutes les émissions liées à notre activité soient entièrement compensées.